Le défi du recrutement pour les entreprises européennes en Chine

Fotolia_13405170_xs

Le recrutement du personnel qualifié dont vous aurez besoin pour gérer votre entreprise en Chine se fait sensiblement de la même façon qu’en Europe.  Et bien que les agences de recrutement et les sites internet de recherche d’emploi puissent vous aider à rencontrer des candidats potentiels, encore faut-il bien connaitre ses réels besoins avant d’espérer dénicher le candidat idéal.

Les agences de recrutement

Si vous choisissiez de passer par une agence de recrutement chinoise, vous retrouverez les mêmes standards auxquels vous vous attendez d’une agence en France, en Angleterre ou en Allemagne. Ces consultants s’occuperont de la recherche et de la pré-sélection des candidats potentiels et, si un contrat est signé, obtiendront un pourcentage du revenu total de la première année de l’heureux élu ou parfois un simple montant forfaitaire selon les règles de l’entente.

Les sites de recherche d’emploi

Les entreprises européennes ayant des filiales chinoises bénéficient d’un outil efficace pour le recrutement de nouveaux employés : les sites internet de recherche d’emploi. Certains sont plutôt généralistes et permettent au chercheur d’emploi de parcourir des offres venant des quatre coins du monde, alors que d’autres, comme Eurochinajob, se spécialisent dans le marché européen-chinois ; l’avantage ici, c’est que le candidat idéal et l’employeur avec des exigences particulières à la Chine ont beaucoup plus de chance de se croiser.

Les universités européennes : une source appréciable de candidats potentiels

Le recrutement au sein de la population chinoise dans les universités européennes est une autre option intéressante qui s’offre à vous. Certaines ententes interculturelles permettent aux étudiants chinois diplômés de poursuivre leur formation en Europe afin d’acquérir de l’expérience de travail avant de retourner combler un poste en Chine. Deux raisons principales font que ce type de profil sino-européen peut parfaitement combler le besoin d’une entreprise allemande ou française en Chine qui recherche le candidat parfait :

  • Le candidat chinois possède déjà de bonnes notions de la culture européenne
  • Le candidat chinois est bilingue (anglais + langue maternelle) ou trilingue (anglais + langue maternelle + français, allemand ou espagnol, par exemple)

Le recrutement de managers

La compétition pour le recrutement de managers expérimentés et de candidats de haut-calibre est et restera proportionnelle à la croissance de l’économie chinoise. Les entreprises étrangères et locales se disputent le même bassin de candidats ayant les connaissances techniques et de langues requises, en plus d’une expérience pratique comme gestionnaire. Vu la demande, ceux-ci réclament et obtiennent d’excellent salaires. Au tout début du processus de recrutement, il est avisé de faire une étude de marché pour mieux vous guider dans l’attribution des salaires pour les nouveaux postes que vous voulez créer. Sachant que les salaires en Chine ont augmenté au cours des dernières années et que plusieurs employés quitteront leur entreprise s’ils peuvent obtenir une offre plus avantageuse chez le compétiteur, vous devez déterminer deux choses principales :

  • quels sont les niveaux de salaires pour des postes équivalents sur le marché chinois
  • qu’êtes-vous prêt à offrir comme rémunération concurrentielle

Les critères de sélection : conservez la même logique

Si vous recrutez en Chine, suivez la même procédure d’évaluation des critères d’embauche qu’en Europe et assurez-vous que les aptitudes affirmées correspondent à la réalité pour vous éviter des erreurs telles que l’embauche…

  • d’un candidat chinois ne provenant pas de la Chine intérieure et dont le niveau de mandarin n’est pas satisfaisant
  • d’un candidat chinois ou européen dont la maitrise de l’anglais ne suffit pas au rôle occupé
  • d’un candidat de retour au pays et n’ayant pas l’expérience de gestion requise pour démarrer ou développer une entreprise dans sa Chine natale
  • d’un cadre de haut niveau dont on n’a pas vérifié toutes les références ou les antécédents avant de lui offrir le poste

Information en partie tirée du China Business Guide Third Edition publié par UKTI (UK Trade & Investment)